Parc National des Forêts de Champagne et Bourgogne

Impliquée depuis 1963 dans la protection de ses espaces naturels par des parcs nationaux, la France poursuit son œuvre en annonçant la naissance prochaine d'un nouvel espace protégé : "le Parc National des forêts de Champagne et Bourgogne".Ce parc viendra s'ajouter aux 9 précédents créés en métropole et dans les départements et territoires d'Outre-mer. Cette décision s'inscrit dans une vision à long terme du développement concerté en France. « Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, (...) le Gouvernement s'est engagé à créer de nouvelles aires protégées, avec l'objectif de transformer, sous dix ans, 2 % du territoire métropolitain en espaces fortement protégés » précisait le Premier ministre lors de l'annonce du choix d'implantation du parc. Cet engagement se traduit dans la pratique par la création programmée de trois nouveaux parcs nationaux, « qui vont être consacrés à trois écosystèmes clés de notre patrimoine naturel : un parc méditerranéen, centré sur les échanges terre-mer, autour des Calanques de Marseille et de Cassis, et qui sera le dixième parc national français ; un parc de zones humides dont les sites sont en cours de sélection, et un parc de forêts de feuillus en plaine. » Ce dernier écosystème a fait l'objet d'une vaste concertation nationale. Après une première sélection, trois sites seulement restaient en course: celui de Bitche, celui de Verdun, et celui qui a finalement été choisi entre Champagne et Bourgogne.
Ce futur nouveau parc sera composé en majorité de forêts domaniales. Caractéristique inédite : ce parc se situera au cœur de forêts productives. Un groupement d'intérêt public adapté sera prochainement créé, avec le concours du préfet de la Haute-Marne, qui en sera le coordinateur. C'est ce Groupement qui aura pour tâche de rédiger les propositions préalables au décret de création et à la charte du parc. Le Groupement devra réfléchir notamment sur le périmètre de la zone protégée qui pourrait s'étendre de la zone d'Auberive dans le cœur du parc, à tout ou partie du pays châtillonais et de la région de Grandcey-le-Château-Neuvelle. Le GIP agira en concertation pour définir l'articulation du nouveau parc avec  les parcs naturels régionaux. L'ensemble de cette création s'inscrit dans le cadre du projet national de trames verte et bleue qui vise à recréer des continuités entre les espaces de diversité biologique.

Web site for more informations